Pentecôte. Fête de la Très Sainte Trinité

Descente du Saint-Esprit sur les Apôtres
4 juin 2017
Icône de Pentecôte par père Grégoire (Krug)

Tropaire, ton 8

Tu es béni, ô Christ notre Dieu,
Toi qui as envoyé l'Esprit Saint aux pêcheurs,
qui les as montrés remplis de sagesse
et qui par eux as pris au filet le monde entier.
Ami des hommes, gloire à Toi.


Kondakion, ton 8

Lorsque Tu descendis pour confondre les langues,
Tu dispersas les nations, ô Très-Haut ;
mais lorsque Tu distribuas les langues de feu,
Tu nous appelas tous à l'unité.
Aussi d'une seule voix glorifions-nous le très saint Esprit.






Pentecôte, du grec pentecosti, désigne une période de cinquante jours, ici les cinquante jours qui suivent la Résurrection. Il est important de voir l’unité de cette période de cinquante jours, de comprendre la continuité entre la Résurrection (1er jour), l’Ascension (le 40e jour), et le don de l’Esprit. Dans l’Eglise primitive, cette période de cinquante jours après Pâques était célébrée comme un ensemble, comme une période festive de sept semaines, comme l’unique jour de la « magna dominica ». La fête de la Pentecôte est le jour de clôture de cette cinquantaine pascale.

Mais avant d'être une fête chrétienne, la Pentecôte est une fête vétérotestamentaire, Shavouot en hébreu, célébrée fidèlement chaque année. La fête de Pâque commémore chez les Juifs la délivrance de la servitude en Égypte et la traversée de la mer Rouge. Cinquante jours plus tard, sur le mont Sinaï : Moise reçoit de Dieu les tables de la Loi. C’est en ce jour anniversaire que les apôtres reçoivent l’Esprit Saint. Aux tables de la Loi, succède l’enseignement du Christ éclairé par l’Esprit.

C’est ainsi que les disciples se trouvaient réunis au Cénacle, quand eut lieu l’événement :
« Quand les jours de la Pentecôte furent accomplis » nous disent les Actes des Apôtres, « les disciples étaient tous ensemble en un même lieu, et soudain un bruit s’entendit venant du ciel: et il emplit toute la maison ; et ils virent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues comme l’esprit leur donnait de s’exprimer » (Act. II, 1, 2).

L’icône de la Pentecôte est la représentation de l’Assemblée des Apôtres, c’est- à-dire de l’Eglise, au moment où elle reçoit le baptême de l’Esprit. «Et ils virent comme des langues de feu qui se partagèrent ». L’icône nous montre le baptême des apôtres, donc de l’Eglise, par le feu de l’Esprit Saint. C’est à la fois la naissance et le baptême de l’Eglise. Les Apôtres sont unis dans l’Esprit Saint, mais chacun reçoit personnellement le feu de l’Esprit : les langues se partagèrent. De cette alliance de l’unité et de l’altérité des apôtres découle toute l’histoire de l’Eglise avec ses conciles.

Marie Lavie
Mai 2007
source : http://www.icones-grecques.com/textes/iconographie-orthodoxe/la-pentecote-et-son-icone.htm